L'échauffement décrypté !

L'échauffement globalement, nous savons ce que c'est, à quoi ça sert même si dans les faits nous ne lui accordons pas toujours l'attention qu'il mérite. Oui, en effet l'échauffement permet de préparer le corps à un effort physique plus intense que nos simples actions quotidiennes. Il permet d'éviter les blessures et d'être plus efficace, plus performant pendant la tâche que nous accomplissons. Mais pourquoi physiologiquement doit-on réellement s'échauffer et ne pas le négliger ?

  • Au niveau du métabolisme énergétique :

Notre corps est une véritable machine à réaction chimique au travers de son activité enzymatique qui régule les communications physiologiques. Les enzymes en fonction de leur nature génétique sont sensibles à la température du milieu dans lequel elles agissent et sont par conséquent plus ou moins efficace.

  • Au niveau musculo-tendineux et articulaire :

Les muscles et les tendons atteignent leur rendement maximum à la température de 39°. A cette température, la viscosité des muscles est moins importante, les tendons plus élastiques. La viscosité, c'est la capacité pour un muscle à résister à l'allongement, l’élasticité celle lui permettant de revenir à sa forme de repos. L'échauffement permettrait une amélioration de la souplesse musculaire de 80%, une augmentation du débit d'oxygène sanguin et une meilleure synchronisation entre les messages nerveux et leurs destinataires. La synovie est sécrétée par nos membranes synoviales pour lubrifier nos articulations. Il nous est dès lors, possible de solliciter plus techniquement notre corps avec des mouvement plus amples et fluides.

  • Au niveau neuromusculaire :

Le système nerveux a un fonctionnement optimal entre 38° et 39°. La bonne communication entre notre cerveau, les autres centres régulateurs et nos muscles et organes permet des gestes plus coordonnés, plus maîtrisés. Une augmentation de la température centrale de 2% entraîne une accélération des contractions de 20%. C'est également plus de précision, de concentration et d'attention lorsque, grâce à l'échauffement, nous sécrétons plus d'adrénaline et de noradrénaline.

  • Au niveau cardiovasculaire :

L'échauffement stimule notre système orthosympathique, on note ainsi une augmentation de  la fréquence cardiaque, du volume d'éjection systolique et du débit cardiaque : le cœur fait circuler notre sang plus rapidement. Le sang est également plus fluide grâce à la sécrétion d'oxyde nitrique, ceci protège les parois des vaisseaux sanguins. Ces derniers d'ailleurs se dilatent dans les zones nécessaires à l'effort pour l'augmentation l'apport des carburants nécessaires à l'effort.

  • Au niveau de la récupération :

Pour mieux récupérer, il s'agit de prévenir les traumatismes auxquels le corps est assujetti lors d'activités physiques. Comprenez que si vous veillez à avoir une conduite respectueuse de la mécanique de votre voiture, vous dépenserez moins d'argent en réparation chez le garagiste. La première monnaie que nous utilisons est le temps, ainsi investissez quelques minutes de votre temps pour vous échauffer systématiquement vous évitera de perdre beaucoup de temps et d'argent avec des blessures ultérieures. Pour toutes les conséquences que nous venons de voir, l'échauffement permet bien de diminuer considérablement le risque de blessures et donc le besoin de récupération.

En tant que coach sportif Forme et Santé, je peux notamment vous aider à prendre l'habitude de réaliser un échauffement adapté et personnalisé. Pour plus de renseignement, n'hésitez-pas à me contacter.

http://coach-duputie.domicilgym.fr/

Yoann DUPUTIE